Sciences politiques et recherches sur les médias

Les relations entre les recherches en sciences politiques et celles sur les médias ne sont pas nouvelles puisque, par exemple, Lazarsfeld (Lazarsfeld, Berleson & Gaudet, 1948) s’intéressait déjà aux comportements électoraux et au rôle joué par les médias.

De Vreese (2001) constate que la majorité des recherches qui se sont intéressées au rôle joué  dans les campagnes électorales par les médias peuvent être réparties en deux approches. La première a pour objet les effets des contenus des médias sur le sujet (attitudes, perception des candidats, intentions électorales) et la seconde se centre sur les facteurs intervenant dans le façonnement des informations (routines éditoriales, rôle des organisations et perceptions de rôle). Cette dernière approche n’aurait connu que peu d’intérêts en dehors de la Grande-Bretagne. La réticence des journalistes et des politiciens à ce que l’on s’intéresse à leurs dessous et interactions est une des raisons invoquées à ce désistement.

C’est à ce carrefour entre sciences politiques et psychosociologie des médias que s’inscrivent les travaux portant sur le rôle d’agenda setting des médias. Selon la théorie de l’Agenda Setting, le pouvoir de la presse consiste à concentrer l’attention du public sur quelques thèmes clés et, se faisant, de détourner son attention d’autres thèmes.

L’étude empirique princeps de McCombs et Shaw (1972) avait pour but de mesurer la relation entre la couverture de l’élection présidentielle américaine de 1968 dans les actualités et les thèmes clés perçus comme importants par le public. Les chercheurs observèrent une corrélation quasi parfaite entre les thèmes considérés comme important par 100 électeurs indécis et ceux ressortant d’une analyse de contenu de différents mass médias. McCombs et Shaw (ibid. ) conclurent que la focalisation de la presse sur certains thèmes avait amené son public à les considérer comme plus importants que d’autres. D’autres études menées sur les élections présidentielles de 1972 et 1976 (Shaw & McCombs, 1977 ; Weaver, Graber, McCombs & Eyal, 1981) permirent de répliquer et d’affiner ces premiers résultats. Par la suite, ce champ théorique a connu un essor et les recherches ultérieures ont pris de multiples formes (McCombs & Shaw, 1993).

Le transfert de saillance thématique est considéré comme un premier type d’effets. Récemment, McCombs (2002) a précisé certains aspects de la théorie de l’Agenda-Setting et a développé les conceptions théoriques sur un second type d’effets : le cadrage (framing) et l’amorçage (priming).

Par le premier processus, les médias vont présenter un problème donné en mettant en avant certaines données (attributs) de ce problème et en laissant dans l’ombre certaines autres. Par le traitement ainsi infligé à l’information, l’interprétation du public est dirigée dans le sens désiré par les médias. Il ne s’agit plus d’attirer l’attention du public sur certains problèmes particuliers, mais d’influencer les opinions du public sur ce problème.

Les différents processus susnommés n’ont pas les mêmes bases théoriques (Scheufele, 2000). Les effets d’agenda et d’amorçage trouvent leur base théorique au sein de la psychologie cognitive. Plus précisément, Scheufele s’appuie sur le fait que les mass médias en influençant la saillance de certaines questions facilitent leur accessibilité en mémoire. Par conséquent, cette facilité d’accès va, à son tour, influencer la façon dont les gens perçoivent, par exemple, les hommes politiques. Afin d’étayer cette hypothèse, McCombs (2002) fait référence aux heuristiques de raisonnement développées particulièrement par les recherches de Kahneman & Tversky (Kahneman & Tversky, 1973, 1982 ; Tversky & Kahneman, 1974).  Le public, note McCombs (2002), est soumis à une quantité d’informations importantes. Par conséquent, il ne peut porter son attention sur toutes ; au lieu de procéder à leur examen approfondi, il base alors son jugement sur tel ou tel problème à partir des bribes d’informations apparaissant comme saillantes dans les médias. Notons que les mêmes heuristiques transparaissent lors de la rédaction des articles par les journalistes (Marchand, 2004).

A contrario, le cadrage doit être rapproché de la théorie des processus d’attribution étudiés par Heider (1944, 1958). Scheufele (2000) fait référence à la conception selon laquelle chaque individu essaye de donner sens aux évènements se déroulant dans son environnement. Pour cela, les individus utilisent des schèmes d’interprétation ou cadre de références. Les mass médias interviendraient dans la formation de ces cadres de référence.

A suivre…

Bibliographie :

de Vreese, C. H. (2001). Election Coverage – New Directions for Public Broadcasting: The Netherlands and Beyond. European Journal of Communication, 16(2), 155-180.

Kahneman, D., & Tversky, A. (1973). On the psychology of prediction. Psychology Review, 80, 237-251.

Kahneman, D., & Tversky, A. (1982). The simulation heuristic. Dans D. Kahneman, Slovic, P., & Tversky, A. (Éd.), Judgement under uncertainty: Heuristics and biases (pp. 201-208). New York: Cambridge University Press.

Lazarsfeld, P. F., Berelson, B., & Gaudet, H. (1948). The people’s choice. (2e éd.). New York: Columbia University Press. 1ère édition 1944.

Marchand, P. (2004). Psychologie sociale des médias. Rennes: Presses Universitaires de Rennes.

McCombs, M. (2002, June). Agenda-Setting Role of the Mass Media in the Shaping of Public Opinion. Communication présentée Mass Media Economics 2002, London, G-B.

McCombs, M., & Shaw, D. L. (1972). The Agenda-Setting Function of Mass Media. Public Opinion Quarterly, 36, 176-187.
McCombs, M., & Shaw, D. L. (1993). The evolution of agenda-setting research: Twenty-five years in the marketplace of ideas. Journal of Communication, 43(2), 58-67.

Scheufele, D. A. (2000). Agenda-Setting, Priming, and Framing Revisited: Another Look at Cognitive Effects of Political Communication. Mass Communication & Society, 3(2&3), 297-316.

Shaw, D. L., & McCombs, M. (1977). The Emergence of American Political Issues. St Paul: West Publishing.

Weaver, D., Graber, D.A., McCombs, M.E., & Eyal, C. H. (1981). Media agenda setting in a presidential election: Issues, images and interest. New York: Praeger.

Tversky, A., & Kahneman, D. (1974). Judgement under uncertainty: Heuristics and biases. Science, 185, 1124-1130.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s