Humour : la prime au mérite pour les étudiants (et la précarisation de l’enseignement)

NO COMMENT (via):

Université: Pécresse annonce la création d’une prime au mérite de 200 euros par mois

PARIS – La ministre de l’Enseignement supérieur Valérie Pécresse a annoncé jeudi la création d’une prime au mérite de 200 euros par mois pour les étudiants en licence ayant obtenu une mention très bien au bac et dont les parents ne seraient pas imposables. Cette prime ne se substituera pas aux bourses, a-t-elle précisé sur France Info.
(Publicité)

Faisant part de sa volonté de récompenser « les étudiants méritants », la ministre dit avoir « décidé que les bacheliers mention très bien dont les parents ne sont pas imposables à l’impôt sur le revenu toucheraient, en plus de leur bourse, 200 euros par mois de ‘bourse au mérite’ durant toute leur licence ».

« Dans notre système universitaire, il y a une forme de sélection par l’échec: un étudiant sur deux va échouer avant la fin de l’année universitaire et ce taux, nous ne l’acceptons pas », a souligné Mme Pécresse qui a souhaité « une transition beaucoup plus accompagnée entre le lycée et la première année d’université », cela afin de « lutter contre le phénomène d’échec ».

« Parce que les étudiants étaient livrés à eux-mêmes pour cette orientation, nous avons mis en place un logiciel de préinscription qui a permis de connaître les choix des étudiants et qui a permis aux universitaires de répondre à ces choix », a-t-elle rappelé. « Je souhaite que ce portail admission post-bac qui a été testé dans 12 académies cette année soit généralisé l’année prochaine (…) pour que tous les lycéens puissent avoir un contact direct avec tous les universités, les écoles, les BTS et les IUT, pour savoir s’ils ont le niveau ».

Le gouvernement va investir 730 millions d’euros dans la lutte contre l’échec en premier cycle afin de le diviser par deux d’ici 2012, selon Mme Pécresse, qui a également annoncé le recrutement de 2.250 doctorants comme moniteurs pour superviser les travaux dirigés (TD) et l’encadrement pédagogique.

Interrogée sur le non-renouvellement des départs à la retraite prévus pour 2009, Mme Pécresse assure qu’ils « seront marginaux puisqu’ils ne représenteront que moins de 1% des effectifs de (son) ministère et ils ne concerneront pas les enseignants chercheurs », a-t-elle assuré. « Nous donnerons aux universités des postes supplémentaires d’encadrement pour qu’elles puissent faire face à ce défi de l’autonomie puisqu’une université sur quatre devient autonome au 1er janvier 2009 », a rappelé Valérie Pécresse.

Source Associated Press

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s